Vers le contenu


1982 - Soleil cherche futur

Pour noter et disséquer les albums de Félix.

Notez Soleil cherche futur

10
23
68%
9
7
21%
8
1
3%
7
3
9%
6
0
Aucun vote
5
0
Aucun vote
4
0
Aucun vote
3
0
Aucun vote
2
0
Aucun vote
1
0
Aucun vote
0
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 34


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Robobar
Pas le temps de decompter nos heures
Pas le temps de decompter nos heures
 
Messages: 1834
Inscription: Mer Nov 07, 2001 2:00 am
Localisation: 47.7333x3.9667

1982 - Soleil cherche futur

Messagede Robobar » Mer Fév 23, 2005 2:17 pm

Image
Soleil cherche futur
1982


TITRES :
1 / Soleil cherche futur
2 / Lorelei sebasto cha
3 / Autoroutes jeudi d'automne
4 / Ad orgasmum aeternum
5 / Les dingues et les paumés
6 / Exit to chatagoune-goune
7 / Rock joyeux
8 / Solexine et ganja

CREDITS :
Soleil Cherche Futur :
Guitares : Claude Mairet
Basse & Fretless Bass : Philippe Germain
Batterie : Jean-Paul Simonin
Orgue & Synthé : Gilles Kusméruck
Choeurs : Arthur Simms, John Simms, Olivier Constantin

Lorelei Sebasto Cha :
Guitares & Choeurs : Claude Mairet
Basse : Philippe Germain
Batterie : Jean-Paul Simonin
Claviers, Orgue & Synthé : François Bréant
Percussions : Alain Douïeb

Autoroutes Jeudi d'Automne :
Guitares : Claude Mairet
Basse : Philippe Germain
Batterie : Jean-Paul Simonin
Orgue & Synthé corde : Gilles Kusméruck

Ad Orgasmum Aeternum :
Guitares, Synthé cordes & Percussions éléctroniques : Claude Mairet
Synthé : François Bréant
Timballes : Alain Douïeb

Les Dingues et les Paumés :
Guitares, Choeurs & Percussions éléctroniques : Claude Mairet
Orgue et Piano Fender : Gilles Kusméruck

Exit to Chatagoune-Goune :
Guitares & Percussions éléctroniques : Claude Mairet
Basse & Fretless Bass : Philippe Germain
Batterie : Jean-Paul Simonin
Orgue : Gilles Kusméruck
Saxophone Alto : Patrick Bourgoin
Saxophone Tenor : François Debricon
Saxophone Basse : Claude Thirifays
Choeurs : Ann Calvert, Carol Frederics, Yvonne Jones

Rock Joyeux :
Guitares : Claude Mairet
Fretless Bass : Philippe Germain
Batterie : Jean-Paul Simonin
Choeurs : Ann Calvert, Carol Frederics, Yvonne Jones
Claquements de doigts : Jean Bertrand Gonnet :icon_lol:

Solexine & Ganja :
Guitares & Orgue : Claude Mairet
Basse : Philippe Germain
Batterie : Jean-Paul Simonin
Choeurs : Arthur Simms, John Simms, Olivier Constantin, Ann Calvert, Carol Frederics, Yvonne Jones
Percussions vocales :icon_question: : Alain Douïeb

Prise de son :
Alain Cluzeau
Prise de son maquette et assistant studio :
J-B. Gonnet
Photos et pochette :
Docteur Faust
Réalisation :
Tony Carbonare

Editions Musicales MASQ / LILITH
Production : Hervé Bergerat


Le mot d'Hubert
Là, ça se précipite, je l'ai fait très vite, il colle derrière "Dernières Balises...". Il y a des moments comme ça où on a beaucoup a dire, beaucoup a cracher. Et puis là, il y a eu des tournées absolument gigantesques. C'était la folie totale.
Dernière édition par Invité le Lun Fév 28, 2005 7:27 pm, édité 3 fois.
:elefant: Cicéron, c'est Poincaré... :elefant:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Malou
Baby ça vient ne change pas d'joint
Baby ça vient ne change pas d'joint
 
Messages: 786
Inscription: Jeu Avr 22, 2004 2:40 pm
Localisation: Marchin

Messagede Malou » Mer Fév 23, 2005 2:36 pm

Mes respects pour cet album sur lequel se trouve la chanson mythique qui m'a fait découvrir hubert...

Les dingues et les paumés jouent avec leurs manies
Dans leurs chambres blindées leurs fleurs sont carnivores
Et quand leurs monstres jouent trop près de la sorti
Ils accouchent de scorpions et de mandragores.
Et leurs aéroports se transforment en bunkers
A 4 heures du matin derrière un téléphone
Quand leurs vois qui s'appellent se changent en revolver
Et s'invitent en se gueulant "come on".

Les dingues et les paumés se cherchent sous la pluie
Et se font boire le sang de leurs visions perdues
Et dans leurs yeux-mescal masquant leurs nostalgie
Ils voient se dérouler la fin d'une inconnue.
Ils voient des rois-fantômes sur des flippers en ruine
Crachant l'amour folie de leurs nuits-métropoles
Ils croient voir venir Dieu, ils relisent Hölderlin
Et retombent dans leurs bras glacés de baby-doll.

Les dingues et les paumés se traînent chez les Borgias
Suivis d'un vieil écho jouant du rock'n'roll
Puis s'enfoncent comme des rats dans leurs banlieues by night
Essayant d'accrocher un regard à leur khôl.
Et lorsque leurs tumbas jouent à guichet fermé
Ils tournent dans un cachot avec la gueule en moins
Et sont comme des joueurs courant décapités
Ramasser leurs jetons chez les dealers du coin.

Les dingues et les paumés s'arrachent leur placenta
Et se greffent un pavé à la place du cerveau
Puis s'offrent des mygales au bout d'un bazooka
En se faisant danser jusqu'au dernier mambo.
Ce sont des loups frileux au bras d'une autre mort
Piétinant dans la boue les dernières fleurs du mal
Ils ont cru s'enivrer des chants de Maldoror
Et maintenant ils s'écroulent dans leur ombre animal.

Les dingues et les paumés sacrifient Don Quichotte
Sur l'autel en fumée de leurs fibres nerveuses
Puis ils disent à leur reine en riant du boycott
La solitude n'est plus une maladie honteuse.
Reprends tes walkyries pour tes valseurs maso
Mon cheval écorché m'appelle au fond d'un bar
Et cet ange qui me gueule:"Viens chez moi, mon salaud"
M'invite à faire danser l'aiguille de mon radar.
Scandaleusement mélancolique...
:band:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Mélusine
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 14213
Inscription: Mer Jan 05, 2005 1:08 am
Localisation: A l'autre bout des galaxies

Messagede Mélusine » Mer Fév 23, 2005 7:59 pm

Ben moi c'est pas avec cet album que je l'ai connu (en fait c'est avec le premier album live :icon_mrgreen: ) mais c'est un album que j'aime vraiment énormément et auquel je fais appel très souvent, pas forcément quand ça va au mieux ce qui peut paraître bizarre pour certains car j'ai déjà entendu dire qu'il est sombre, ce dont je doute personnellement, mais on a chacun nos interprétations émotionnelles.
Bref, totalement intégré :icon_wink:


Hors Ligne
Daniel
 

Messagede Daniel » Mer Fév 23, 2005 8:43 pm

Un album qui m'aide aussi quand j'ai un coup de moins bien. Je ne le trouve pas spécialement "sombre", je dirais qu'il est :
- Urbain. Très dur, empli de visions froides et précises.
- Futuriste. Cf le titre éponyme et son arche de Noé version 2099.
- Nocturne.
Deux titres bizarres dans cet album : "solexine" et "rock joyeux". De qualité, mais qui me semblent ouvrir, musicalement et dans les textes, des fenêtres dans un ensemble très homogène par les thèmes traités et par l'ambiance musicale. Pour moi, cet album est inséparable de "balises", ils sont deux versants d'un même sommet.


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Uther
Baby ça vient ne change pas d'joint
Baby ça vient ne change pas d'joint
 
Messages: 1169
Inscription: Mar Oct 21, 2003 5:59 pm
Localisation: Joinville-le-Pont

Messagede Uther » Sam Fév 26, 2005 11:56 am

"No love today babe, my milk is gone away." (Solexine et Ganja)

J'ai découvert aujourd'hui le sens de cette phrase, grace à François Hadji-Lazaro (invité de Philippe Meyer sur France Inter, nul n'est parfait), qui avait repris la chanson ci-dessous sous le titre "Du Baujolais"... :icon_razz:
Dernière édition par Uther le Sam Fév 26, 2005 12:05 pm, édité 2 fois.


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Uther
Baby ça vient ne change pas d'joint
Baby ça vient ne change pas d'joint
 
Messages: 1169
Inscription: Mar Oct 21, 2003 5:59 pm
Localisation: Joinville-le-Pont

Messagede Uther » Sam Fév 26, 2005 11:59 am

Herman's Hermits - No milk today

No milk today my love is gone away
The bottle stands forlon a symbol of the dawn
No milk today it seems a common sight
But people passing by don't know the reason why

How could they know just what this message means
The end of all my hopes the end of all my dreams
How could they know a palace there had been
Behind the door where my love reigned as queen
No milk today it wasn't always so
The company was gay we turn'd night into day

But all that's left is a place dark and lonely
A terraced house in a mean street back of town
Becomes a shrine when I think of you only
Just two up to down

No milk today it wasn't always so
The company was gay we turn'd night into day
As music played the faster did we dance
We felt it both at once the start of our romance

How could they know just what this message means
The end of all my hopes the end of all my dreams
How could they know a palace there had been
Behind the door where my love reigned as queen
No milk today my love is gone away
The bottle stands forlon a symbol of the dawn

But all that's left is a place dark and lonely
A terraced house in a mean street back of town
Becomes a shrine when I think of you only
Just two up to down

No milk today my love is gone away
The bottle stands forlon a symbol of the dawn
No milk today it seems a common sight
But people passing by don't know the reason why

How could they know just what this message means
The end of all my hopes the end of all my dreams
How could they know a palace there had been
Behind the door where my love reigned as queen
No milk today it wasn't always so
The company was gay we turn'd night into day

But all that's left is a place dark and lonely
A terraced house in a mean street back of town
But all that's left is a place dark and lonely
A terraced house in a mean street back of town


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Mélusine
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 14213
Inscription: Mer Jan 05, 2005 1:08 am
Localisation: A l'autre bout des galaxies

Messagede Mélusine » Sam Fév 26, 2005 12:07 pm

Je vais aller écouter l'émission sur le site de France Inter...
Merci pour l'info Uther. :icon_wink:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Malou
Baby ça vient ne change pas d'joint
Baby ça vient ne change pas d'joint
 
Messages: 786
Inscription: Jeu Avr 22, 2004 2:40 pm
Localisation: Marchin

Messagede Malou » Sam Fév 26, 2005 1:23 pm

Mélusine a écrit:Ben moi c'est pas avec cet album que je l'ai connu (en fait c'est avec le premier album live :icon_mrgreen: ) mais c'est un album que j'aime vraiment énormément et auquel je fais appel très souvent, pas forcément quand ça va au mieux ce qui peut paraître bizarre pour certains car j'ai déjà entendu dire qu'il est sombre, ce dont je doute personnellement, mais on a chacun nos interprétations émotionnelles.
Bref, totalement intégré :icon_wink:

Je pense m'être mal exprimé... En effet, pour moi aussi c'est le premier album live (et plus précisement la chanson "les dingues et les paumés") qui m'a fait découvrir thiéfaine. Mais comme, les albums live ne font pas partie de ce forum, je m'en remets à la version studio de la chanson.
Scandaleusement mélancolique...
:band:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Malou
Baby ça vient ne change pas d'joint
Baby ça vient ne change pas d'joint
 
Messages: 786
Inscription: Jeu Avr 22, 2004 2:40 pm
Localisation: Marchin

Messagede Malou » Sam Fév 26, 2005 1:24 pm

Daniel a écrit:Un album qui m'aide aussi quand j'ai un coup de moins bien. Je ne le trouve pas spécialement "sombre", je dirais qu'il est :
- Urbain. Très dur, empli de visions froides et précises.
- Futuriste. Cf le titre éponyme et son arche de Noé version 2099.
- Nocturne.
Deux titres bizarres dans cet album : "solexine" et "rock joyeux". De qualité, mais qui me semblent ouvrir, musicalement et dans les textes, des fenêtres dans un ensemble très homogène par les thèmes traités et par l'ambiance musicale. Pour moi, cet album est inséparable de "balises", ils sont deux versants d'un même sommet.

Tout à fait d'accord avec toi Daniel.
Scandaleusement mélancolique...
:band:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Maalox
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
 
Messages: 714
Inscription: Ven Jan 07, 2005 1:04 am
Localisation: Derriere la Castelluccia

Messagede Maalox » Sam Mar 05, 2005 4:15 am

Y'a possibilité de voter!!!!!!!! 10


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Uther
Baby ça vient ne change pas d'joint
Baby ça vient ne change pas d'joint
 
Messages: 1169
Inscription: Mar Oct 21, 2003 5:59 pm
Localisation: Joinville-le-Pont

Messagede Uther » Mer Avr 06, 2005 5:58 pm

Qui sont les musiciens sur cet album ?


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Stephan
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 13429
Inscription: Jeu Nov 01, 2001 2:00 am

Messagede Stephan » Mer Avr 06, 2005 6:07 pm

Uther a écrit:Qui sont les musiciens sur cet album ?

Remarque pertinente Uther, comme bien souvent de ta part :icon_wink:
Heureusement que j'ai encore le 33 Tours, car sur le CD, il n'y a aucune info a ce sujet...
Je rajoute donc ces infos sur le premier post de ce sujet.
Cicéron, c'est Poincaré...


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Uther
Baby ça vient ne change pas d'joint
Baby ça vient ne change pas d'joint
 
Messages: 1169
Inscription: Mar Oct 21, 2003 5:59 pm
Localisation: Joinville-le-Pont

Messagede Uther » Mer Avr 06, 2005 6:51 pm

Merci :icon_biggrin:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Blancheneige
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 12945
Inscription: Mer Nov 30, 2005 9:58 am
Localisation: Asnières sur seine/ paris

J'ai eu du mal!

Messagede Blancheneige » Jeu Fév 09, 2006 5:25 pm

Mais voilà c'est fait :icon_exclaim: Je lui ai mis 7 :icon_redface: Les titres de cet album ne sont pas mes favorits malgré la présence du merveilleux "Les dingues et les paumés" :icon_rolleyes:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Bubimké
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
 
Messages: 657
Inscription: Mer Mai 31, 2006 2:59 pm

Messagede Bubimké » Lun Aoû 21, 2006 7:32 pm

10/10 malgré le rock joyeux parce que le reste dépasse le 10 largement!

Suivante

Retourner vers Index du forum

Retourner vers Méthode de dissection du pigeon à Zone-la-Ville

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités