Vers le contenu


1980 - De l'amour, de l'art, ou du cochon ?

Pour noter et disséquer les albums de Félix.

Notez De l'amour, de l'art, ou du cochon ?

10
6
20%
9
3
10%
8
4
13%
7
8
27%
6
2
7%
5
3
10%
4
4
13%
3
0
Aucun vote
2
0
Aucun vote
1
0
Aucun vote
0
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 30


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Stephan
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 13429
Inscription: Jeu Nov 01, 2001 2:00 am

1980 - De l'amour, de l'art, ou du cochon ?

Messagede Stephan » Mer Fév 23, 2005 2:13 pm

Image
De l'amour, de l'art, ou du cochon ?
1980


TITRES :
1 / Psychanalyse du singe
2 / Groupie 89 turbo 6
3 / L'amour mou
4 / Scorbut
5 / Comme un chien dans un cimetière
6 / De l'amour, de l'art ou du cochon ?
7 / L'agence des amants de madame Müller
8 / Vendôme gardenal snack

CREDITS :
Paroles et musique :
Hubert-Félix Thiéfaine
"L'amour mou", musique :
H-F Thiéfaine -Claude Mairet
"Scorbut", Arrangements :
Gilles Küsmeruck-Claude Mairet
"De l'amour, de l'art ou du cochon", musique :
Tony Carbonare
Arrangements, réalisation, guitare basse et choeurs :
Tony Carbonare
Sonorisation scène et choeurs :
Jean-Albert Gartner
Prise de son :
Gérard Pillant
Photos (studio Rioz) :
Claude Journu
Guitares acoustiques 6 et 12 cordes, guitare électrique, choeurs et arrangements dans "L'amour mou" et "Scorbut":
Claude Mairet
Claviers, arrangements limonaire dans "Scorbut" :
Gilles Küméruck
Guitare électrique et guitare classique, clarinette et choeurs :
Jean-Pierre Robert
Batterie, percussion et trompette :
Jean-Paul Simonin
Piano et choeurs :
Alain Carbonare
Flûte et saxophone :
Gilles Michaud Bonnet
Choeurs :
Véronique Gambet, Céline Attely, Patricia Nagera

Editions Musicales MASQ / FANTASIA
Production : Hervé Bergerat

Le mot d'Hubert
Je me suis un peu désinteressé de cet album car, au moment de son enregistrement, je travaillais déjà sur "Dernières Balises ...". C'est simple : l'après-midi, on était en studio pour faire cet album, le soir on était à la Gaieté Montparnasse et moi, j'étais carrément "out" puisque la nuit, je ne dormais pas, je travaillais sur ce qui allait devenir "Dernières Balises...". Qui commence d'ailleurs par un morceau qui s'appelle "113eme cigarette sans dormir", ce qui veut tout dire. Mais dans cette période, je ne supportais plus ce qu'on faisait, toutes ces pitreries, ces déguisements sur scène, ça ne correspondait plus du tout a ma vie. En fait, j'ai laissé faire "De l'Amour, de l'Art ou du Cochon". J'ai laissé faire parce que ça ne m'intéressait plus tellement


****************************************************************************************

Réédition de décembre 2007 :

Image

Reconnaissable à la bande rouge entourant le livret.

Prix vert 7€ à la Fnac
Dernière édition par Invité le Lun Fév 28, 2005 7:31 pm, édité 2 fois.


Hors Ligne
Fredolo
Groupie 89, Turbo 6
Groupie 89, Turbo 6
 
Messages: 125
Inscription: Ven Jan 14, 2005 5:28 pm

Messagede Fredolo » Jeu Fév 24, 2005 5:45 pm

MOI j'adore la dernière de ce CD et celui qui n'est pas d'accord.... et ben tant pis pour lui, il n'a qu'à pas être d'accord, mais il a vachement tort...
Dernière édition par Fredolo le Jeu Juil 27, 2006 2:27 pm, édité 1 fois.


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Mélusine
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 14213
Inscription: Mer Jan 05, 2005 1:08 am
Localisation: A l'autre bout des galaxies

Messagede Mélusine » Jeu Fév 24, 2005 7:52 pm

fredolo a écrit:MOI j'adore la dernière de ce CD et celui qui n'est pas d'accord.... et ben tant pis pour lui, il n'a qu'à pas être d'accord, mais il a vachement tort...

Idem... et c'est pas pour te faire plaisir!!! :icon_mrgreen:
L'agence des amants... j'aime aussi, et puis comme un chien..., ou encore De l'amour... et Psychanalyse sans oublier Groupie...
Les autres, j'aime moins.


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Maalox
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
 
Messages: 714
Inscription: Ven Jan 07, 2005 1:04 am
Localisation: Derriere la Castelluccia

Messagede Maalox » Jeu Fév 24, 2005 10:02 pm

Deuxieme album que j'ai ecouté, et ben j'ai tout a fait accroché.....
J'ai adorée le delire.....
De l'amour de l'art et du cochon > musicalement...... pfff a tomber sur le cul......


Hors Ligne
Daniel
 

Messagede Daniel » Jeu Fév 24, 2005 11:57 pm

fredolo a écrit:MOI j'adore la dernière de ce CD et celui qui n'est pas d'accord.... et ben tant pis pour lui, il n'a qu'à pas être d'accord, mais il a vachement tort...

tout à fait d'accord : quel texte !


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Maalox
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
 
Messages: 714
Inscription: Ven Jan 07, 2005 1:04 am
Localisation: Derriere la Castelluccia

Messagede Maalox » Ven Fév 25, 2005 12:04 am

Daniel a écrit:
fredolo a écrit:MOI j'adore la dernière de ce CD et celui qui n'est pas d'accord.... et ben tant pis pour lui, il n'a qu'à pas être d'accord, mais il a vachement tort...

tout à fait d'accord : quel texte !


Surtout l'ambiance...


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
BloodyMan
Je me jette sous les projos
Je me jette sous les projos
 
Messages: 3403
Inscription: Ven Fév 25, 2005 10:48 am
Localisation: entre deux voyages, entre deux verres d'alcool

Messagede BloodyMan » Mar Mar 15, 2005 6:12 pm

pour moi :

Groupie 89 turbo 6
L'amour mou
Scorbut
Vendôme gardenal snack


mais par rapport aux autres albums d'hubert je le met bien en dessous
mouais


Hors Ligne
Daniel
 

Messagede Daniel » Jeu Aoû 18, 2005 10:07 pm

Je viens de le réécouter. Je suis vraiment sensible au fait qu'il s'agisse d'un album de transition :
Des relents des années passées (le folk parodique de "Scorbut", les délires musicaux et textuels de "de l'amour", l'autoportrait de "psychanalyse du singe") et des promesses futures ("l'amour mou", premier titre avec Mairet). Deux titres pour moi : "groupie" et "vendôme". "Groupie" me semble pouvoir être mise en parallèle avec "la ballade d'Abdallah". On y trouve un même portrait décalé d'un personnage féminin, entre amour, sexe, sado-maso. Au fil du temps, la "fille" est devenue une "go", mais le leitmotiv reste le même : "c'est juste une...". Quand à "vendôme", il annonce les albums suivants. A noter que musicalement et dans les textes, je trouve que nombre de dernières chansons des albums d'Hubert se ressemblent : "le chant du fou", "vendôme", "redescente climatisée", "villes natales et frenchitude". Même ambiance cafardeuse et désespérée.


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
ET
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 13082
Inscription: Dim Déc 14, 2003 12:22 pm
Localisation: TLZ

Messagede ET » Jeu Aoû 18, 2005 10:23 pm

Je découvre cet album depuis quelques jours après l'avoir laissé tomber au bout de peut être deux écoutes !
Là, à lire, vos réactions, il faut que je me penche sérieusement sur le texte de "Vendôme" (et ayant laissé mon cd au boulot, ce ne sera pas ce soir et quelque part, ça m'embête !)
Il faut ignorer les cons, ça les emmerde !


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Mélusine
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 14213
Inscription: Mer Jan 05, 2005 1:08 am
Localisation: A l'autre bout des galaxies

Messagede Mélusine » Ven Aoû 19, 2005 12:58 pm

C'est un peu tard mais c'est bon quand même... :icon_wink:

Tu traînes dans mes nuits comme on traîne à la messe
Quand on n'a plus la foi et qu'on ne le sait pas
Quand on traîne à genoux aux pieds d'une prêtresse
A résoudre une énigme qui n'existe pas
Et tu lèves les yeux quand passent les cigognes
Qui vendent la tendresse le soir au marché noir
Dans la rue des travelos t'as rencontré guignol
Qui s'était déguisé en poète illusoire
Je t'autorise à me jeter
Je t'autorise à me jeter

Tu traînes ton ennui dans les rues de l'errance
Et tu serres les poings au fond de mes envies
Quand la ville dégueule son trop-plein d'impuissance
Et nous jette trois sous d'espoir et d'infini
Je laisse derrière toi des mégots de Boyards
Le cri d'une chanson et des bouteilles vides
Au hasard de ma route entre deux quais de gare
Je ne fais que passer, je n'aurai pas de rides
Je t'autorise à me jeter
Je t'autorise à me jeter

Du fond de ton exil tu vois des processions
De chiens à demi fous qu'on relègue à la mort
Tu vois des cathédrales qui affichent mon nom
Pour un dernier concert à l'envers du décor
Tu vois des échafauds qui tranchent l'innocence
Et répandent la vie à trois mètres sous terre
Où l'on voudrait aller quand on a joué sa chance
Et qu'on reste KO la gueule au fond d'un verre
Je t'autorise à me jeter
Je t'autorise à me jeter


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Stephan
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 13429
Inscription: Jeu Nov 01, 2001 2:00 am

Messagede Stephan » Ven Aoû 19, 2005 1:12 pm

Moi j'ai mis 4 à cet album... il aurait mérité mieux, mais l'agence des amants à fait chuter vertigineusement la note !!!
Cicéron, c'est Poincaré...


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Mélusine
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 14213
Inscription: Mer Jan 05, 2005 1:08 am
Localisation: A l'autre bout des galaxies

Messagede Mélusine » Ven Aoû 19, 2005 1:19 pm

Tu n'aimes pas quoi...

Au-delà du texte, cette musique répétitive me devient insupportable... Insupportable à mesure que je visualise une pièce capitonée dans laquelle j'ai l'impression d'être enfermée. Enfermée de la même façon dans cette musique dont j'ai peur qu'elle ne s'arrête jamais. Et tout cela est encore plus fort du fait que la chanson est longue. J'aime beaucoup ce morceau mais je sais qu'il ne faut pas être trop défoncé pour l'écouter sinon ça fait un peu mal :icon_rolleyes:


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
ET
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 13082
Inscription: Dim Déc 14, 2003 12:22 pm
Localisation: TLZ

Messagede ET » Ven Aoû 19, 2005 6:57 pm

Merci pour les paroles :icon_biggrin:
N'étant pas spécialement patiente, j'avais été voir sur le site off' :icon_wink:
Je n'ai pas encore mis de note, ça attendra encore un peu !
Il faut ignorer les cons, ça les emmerde !


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Mélusine
Je flye vers la cité frontière
Je flye vers la cité frontière
 
Messages: 14213
Inscription: Mer Jan 05, 2005 1:08 am
Localisation: A l'autre bout des galaxies

Messagede Mélusine » Ven Aoû 19, 2005 10:15 pm

Oui, ça peut attendre, ces choses là ne se font pas à la va vite :icon_biggrin:

Et pour ma part, j'ai eu du mal à le noter car mes oreilles et mon cerveau l'ont trouvé très inégal... mon goût n'a pas tout trouvé à son goût.


Avatar de l’utilisateur
Hors Ligne
Bubimké
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
j'mets mes crampons, gare tes bidoules
 
Messages: 657
Inscription: Mer Mai 31, 2006 2:59 pm

Messagede Bubimké » Lun Aoû 21, 2006 7:37 pm

3/10, parce que je trouve que c'est surfait. Il a surfé sur la vague du délire mais c'était de trop.

Suivante

Retourner vers Index du forum

Retourner vers Méthode de dissection du pigeon à Zone-la-Ville

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités